L’étrange Noël de Mr Jack

L’étrange Noël de Mr. Jack – Que Vois-je ?

Noël est un évènement qui inspire la joie de vivre et le bonheur de passer du temps en famille. C’est aussi une célébration chrétienne qui commémore la naissance du Christ. En tout cas pour les personnes normales ! Mais bien sûr, tout conte pour enfants a son côté de noirceur. Si la ville de Noël représente la joie, il existe une ville peuplée de monstres dans laquelle l’épouvantail Jack Skellington est le maître de l’épouvante.

L’étrange Noël de Mr Jack est un long métrage que les adeptes d’Halloween apprécient particulièrement. En outre, malgré cette passion pour cet animé, peu d’entre eux savent réellement d’où a été tirée l’histoire, ni même qui l’a créée. Si vous êtes un fan sans aucune connaissance des origines de ce dessin animé épique, prenez note !

Intro (Les origines du film) :

L’étrange Noël de Mr Jack est un film d’animation qui a été réalisé par Henri Selick. Il avait pour titre original ː The Nightmare Before Christmas écrit par Tim Burton qui est à la fois un réalisateur, scénariste et un producteur de cinéma américain amateur d’histoire fantastique. Sorti en 1933, ce long métrage est le quarante-et-unième réalisé par le Studio Disney. Dès sa sortie, jusqu’à maintenant d’ailleurs, il a connu un franc succès auprès des petits et des grands. En effet, l’histoire de ce squelette ambulant en costume qui a transformé Noël a fasciné tout le monde. L’épouvantail, depuis ce jour, a pris une place dans le cœur de petits comme des grands.

I – L’étrange Noël de Monsieur Jack

Originalement surnommé Pumpkin king (roi des citrouilles en Français), Jack Skellington est un épouvantail aux formes squelettiques qui vit dans la ville d’Halloween. Etant donné que c’est le maître de l’épouvante, son rôle est de préparer la prochaine fête d’Halloween. C’est à lui de trouver les farces et tours diaboliques à faire pour terrifier, mais aussi à lui de s’occuper des festivités durant lequel massacres et mauvaises plaisanteries règnent en maître.

Mais un jour, ce curieux personnage éprouva de la monotonie dans son travail. Se lassant de faire tous les ans les mêmes choses, il partit pour s’aérer la citrouille qui lui sert de tête. Sur son chemin, il découvrit la porte qui mène à la ville de Noël qui à sa grande surprise était différente de la sienne. Les gens y étaient heureux à l’approche des fêtes de Noël et aucun monstre n’y était présent pour inspirer la peur à la population.

C’est alors lors de cette escapade qu’il lui vint une idée des plus saugrenues : pourquoi les habitants de la ville d’Halloween ne fêteraient pas Noël pour changer ? Une fois arriver chez lui, il commença alors les préparatifs.

Bien sûr, étant donné que c’est un film d’animation pour les enfants, plusieurs chansons ont été intégrées dedans. Elle commence par exemple, par “Bienvenue à Halloween” (this is Halloween), la chanson culte qui a propulsé ce long métrage et qui a fait son succès auprès de nombreuses générations. Il y a aussi le titre “Kidnapper le Perce-Oreilles” (Kidnap the Sandy Claws!) chanté par Am, Stram et Gram, trois vilains garnements qui sont de fier représentant de leur ville. Et bien entendu, vous y entendrez aussi la chanson “Que vois-je ?” qui a été adoptée en tant que chant de Noël par les fans. C’est durant cette partie que Jack fait la découverte de la ville de Noël et en est littéralement tombé sous le charme.

 

II – Que vois-je ?

Si les enfants normaux chantent à tue-tête “Vive le vent” ou “Petit papa Noël”, les adeptes de Jack, quant à eux fredonneront “Qui suis-je ?” de Mr Jack Skellintong comme chanson de Noël. Mais de quoi cette mélodie parle vraiment ?

“Que vois-je ? Que vois-je ? Je n’en crois pas mes yeux ! Que vois-je ? Ces enfants sont heureux !”.

L’épouvantail squelettique découvre la ville de Noël et est émerveillé par tout ce rire et ces cries de joie.

“J’en vois de toutes les couleurs, Je découvre le soleil ! Et sa chaleur dans mon vieux cœur, Fait vraiment des merveilles !”

La chanson parle en effet de l’étonnement que ressent Mr Jack en voyant la porte de la ville de Noël, un lieu où ni peur ni terreur n’a sa place, où tout le monde, même les petits enfants sont heureux. Ce changement radical de décor lui réchauffe le cœur au point qu’il en est charmé.

“Que vois-je ? Plus de monstres, il n’y a ici ni cauchemars ni misère !”

C’est une ville où il n’y a ni monstres sous le lit, ni fantôme dans le placard et encore moins des sorcières qui passent par les cheminées la nuit, mais un vieux bonhomme vêtu de rouge et de blanc qui distribue des cadeaux aux enfants sages, la veille de Noël.

“Je veux tout voir. Je veux tout savoir.”

La beauté de ce nouveau monde fascine Jack au point de le pousser à mieux le connaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *